La particularité de la Boule Lyonnaise

La Boule Lyonnaise

boule lyonnaise

La boule Lyonnaise a vu le jour XVIIIème siècle à Lyon. Tout comme la pétanque, elle peut se jouer en tête à tête, en doublette, en triplette voire en quadrette. Le joueur choisit sa boule en fonction de la taille de sa main et de sa force.

Le terrain de jeu

Le terrain de jeu pour la Lyonnaise est délimité d’une façon très mathématique. Il doit précisément mesurer 27,50m sur 2,5 à 4m. Il est ensuite subdivisé en trois principaux segments : une surface libre au centre mesurant 12,5m de long, entourés à chaque extrémité par deux autres zones s’étalant chacune sur 7,5m de long.

Le bouliste peut prendre son élan sur une espace de 7,5 mètres de long jusqu’à la ligne de pied de jeu. Il doit lancer sa boule à partir de ce point. Une deuxième ligne, surnommée raie de but, se trouve à 2m de la première. Elle indique la distance maximale pour lancer le cochonnet. A 5m de la précédente (à 7,50 m du bord du cadre) la raie de pied, troisième ligne. Elle circonscrit la zone dans laquelle le joueur peut lancer sa boule. Le cochonnet doit se trouver entre la raie de but et la raie de pied. Une fois lancé, il doit obligatoirement se trouver à moins de 12,50 m du joueur.

Comment jouer ?

L’objectif est de marquer des points en lançant le maximum de boules le plus proche possible du cochonnet. Les parties se jouent en 11 ou 18 points. Même règle de base que la pétanque, la boule Lyonnaise possède toutefois des règles supplémentaires très précises en matière de tir et de marquage des points. Les règles du jeu n’admettent pas la roulette ou le tir à rafle. Chacun à leur tour, les joueurs lanceront leurs boules en pointant ou en tirant pour placer une de leurs boules ou pour chasser les boules de l’adversaire. L’équipe qui a lancé le cochonnet commence la partie.