A la découverte de la place de marché Leboncoin

  • Posted by: Nirina
  • Date:

Un peu d’histoire…

L’origine de Leboncoin date de 1996. Un expert en informatique lance une plateforme d’e-commerce qu’il baptise Blocket.se. Celle-ci est ensuite rachetée en 2003, par Schibsted, un éditeur norvégien. Notons que cette entreprise signe un partenariat avec Spir Communication en 2006. Le nom Leboncoin sera par la suite choisi lors d’un sondage. Comptant dans ses rangs une trentaine de salariés en 2011, l’enseigne comptabilise près de 13,7 millions de visiteurs cette année seulement. Il grimpe ensuite les échelons et arrive dans le top 15 des sites les plus visités en France. Trois ans après, Leboncoin atteint un CA de 124,3 millions d’euros et décide de rendre ses services payants, notamment pour les professionnels. Cette initiative le pousse à supprimer près de 500 000 annonces de son site, et ce, en seulement 30 jours.

Leboncoin gravit les marches, doucement mais sûrement

La place de marché poursuit son avancée et décide en 2016, d’acquérir A Vendre A Louer, une plateforme qui à l’origine, appartient à SoLocal Group. Elle reprend, par la même occasion Agriaffaire. Pour élargir sa portée, la société réalise près de 110 millions en transactions commerciales. Ce chiffre correspond à 27 milliards d’euros en moyenne, ce qui est 28 % supérieur aux statistiques de 2016. Il est ensuite reconnu par Médiamétrie qui le classe sixième avec un CA qui frôle les 257,4 millions d’euros. On le retrouve ensuite à la deuxième position dans le secteur de la location vacances entre particuliers, où Airbnb demeure un leader incontesté.

Pour atteindre les sommets, Leboncoin décide en 2018 d’acheter Videdressing. Il s’agit là d’un site spécialisé dans la revente d’accessoires d’occasion et de vêtements de seconde main. Cette stratégie lui permet d’obtenir un CA de 307 millions d’euros. Une année après, la plateforme devient la propriété d’Adevinta, notamment après une division au sein du groupe Schibsted. La place de marché ne s’arrête pas là. En 2019, elle acquiert effectivement Locasun, un site spécialisé dans les résidences locatives en vacances ainsi que Paycar, un moyen de paiement certifié dont l’usage transactionnel est réservé à la voiture d’occasion. Toujours dans ce secteur, Leboncoin fait du groupe Argus, une de ses propriétés.

Leboncoin voit plus loin. C’est pourquoi elle ambitionne même d’acheter eBay Classifieds Group. Et comme l’avait prévu Adevinta, cette branche petites annonces du géant américain est racheté pour la somme de 8 milliards d’euros. Notons que suite à cette conciliation, les deux enseignes ont pu totaliser 1,57 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2019.

Comment Leboncoin fonctionne-t-il ?

Leboncoin est une place de marché. Prenant la forme d’un site de consommation collaborative, sa mission est de mettre en relation de nombreux vendeurs et acheteurs se trouvant de part et d’autre de la France. Avec Leboncoin, aucune inscription n’est nécessaire. Les services de l’enseignes sont, par ailleurs, complètement gratuits pour les particuliers voulant s’adonner à un peu de commerce et se trouvant dans cette localité. On notera cependant qu’il existe des prestations qui sont payantes. Parmi ces options, nous trouvons celles qui permettent une meilleure visibilité. Ainsi, les professionnels voulant bénéficier du service de Leboncoin seront facturés pour chaque annonce déposée. Il en est de même pour ceux qui veulent que leur publicité soit publiée dans les pages du site web.

Il est à noter que l’entreprise se pose, depuis 2018, comme étant un partenaire de confiance. Vous pourrez ainsi lui confier toutes les transactions, que ce soit pour les projets d’hébergement locatif en vacances ou lors d’un achat d’un simple bien destiné à la consommation. Son partenariat avec Adyen, une société spécialisée dans le paiement électronique aux Pays-Bas a facilité son ascension en tant qu’intermédiaire de confiance.