Les procédés de fabrication d’une boule de pétanque

Pour jouer à la pétanque, il faut des boules de pétanque. Sachant qu’il existe plusieurs grandes marques, nous allons faire le point sur les procédés de fabrication des boules de pétanque.

Les différents types de boules de pétanque

Il existe deux grands types de boules de pétanque : les boules de pétanque loisir et les boules de pétanque compétition.

Les boules de loisir sont pour un usage occasionnel ou destinées à toute la famille. Elles sont le meilleur moyen de découvrir la pratique de la pétanque. Elles sont soit en plastique, soit en acier. Contrairement aux boules de compétition, les boules de pétanque de loisir ont un diamètre et un poids unique.

Les boules de compétition sont homologuées par la Fédération Internationale de Pétanque et du Jeu Provençal (FIPJP). Elles sont soit en acier carbone soit en acier inoxydable, disponibles en plusieurs poids et diamètres pour convenir à tous les types de joueurs.

Que ce soit pour le loisir ou la compétition, le processus de fabrication d’une boule de pétanque est complexe. Par ailleurs, avec l’évolution des nouvelles technologies il est possible de trouver différentes sortes de boules de pétanque

Les étapes de fabrication des boules de pétanque

Pour obtenir une boule de pétanque il y a plusieurs phases. Voici les différentes étapes de fabrication d’une boule de pétanque :

  1. Tout commence par la découpe des lopins dans une barre d’acier en inox ou au carbone. À noter que deux lopins, deux coquilles, une boule
  2. Puis, les lopins sont chauffés et aplatis à la presse, pour obtenir un disque facile à modeler afin d’obtenir la forme d’une coquille
  3. Les deux coquilles sont alors assemblées par soudure, pour obtenir une boule creuse
  4. Pour effacer les traces de soudure, la boule obtenue est par la suite usinée, tournée
  5. Pour finir, la boule obtenue passe en finition (striage, marquage, poinçonnage et personnalisation)
  6. La boule est cuite dans un four à différentes températures selon que c’est une boule en acier ou en inox
  7. Elle est ensuite plongée dans un bain d’huile ou un bain d’eau froide
  8. Pour obtenir la dureté attendue la boule est de nouveau chauffer entre 250 et 450°
  9. Retrait des dépôts sur la boule suite à la cuisson
  10. Mise en place de la protection anticorrosion