Etiquette vs Catégorie WordPress

  • Posted by: Nirina
  • Date:

Les catégories et étiquettes sont utilisées afin d’ordonner les articles à l’intérieur d’un site web. Pour les gérer, il suffit d’aller dans l’onglet « Articles » de votre tableau de bord WordPress. Toutes deux sont essentielles au référencement, néanmoins elles sont différentes en plusieurs points.

Qu’est-ce qu’une catégorie WordPress ?

Une catégorie se définit comme étant un sous-domaine d’une activité. La maîtrise de cette partie du back-office est basique si vous souhaitez créer une structure virtuelle. En effet, vous pouvez concevoir une arborescence en ajoutant des catégories et sous-catégories ayant une relation parent-enfant. Ces dernières sont facultatives toutefois, elles améliorent le référencement d’un site web. Au cas où vous oubliez de les insérer, votre article sera archivé « non classé » par défaut.

Beaucoup assimilent la catégorie à une rubrique du menu. Se mettre à la place du lecteur vous permettra donc de définir celle-ci judicieusement. Attention cependant à ne pas utiliser le même contenu deux fois sur plusieurs catégories simultanément. Vous risquez d’être pénalisé par les moteurs de recherche en étant perçu comme du duplicate content.

Zoom sur les tags ou étiquettes

Un tag est un mot-clé. Il permet de faire le lien entre plusieurs articles. Vous pourrez alors ranger votre article sur la cuisine mais pas de la même façon que la taxonomie précédente. En effet, l’étiquette permet de définir votre contenu à la manière de métadonnées. Si les catégories admettent un système hiérarchique vertical, ici, la classification a tendance à être transversale. Le mot-clé doit alors être un terme spécifique et non généralisé.

Une bonne gestion des étiquettes permettra  de réaliser une lecture croisée entre toutes vos catégories. Sachez qu’il n’y a pas de nombre limite pour les tags. Aussi, ces derniers ne sont pas obligatoires. Dans une optique de valorisation de site, évitez d’en abuser. Une étiquette n’a de raison d’être que si elle permet de relier au moins 5 articles en simultané.

Un duo efficient pour le référencement

Prise chacune de leur côté, catégorie et étiquette impactent positivement sur le référencement d’une plateforme. L’idéal est cependant d’en faire une combinaison gagnante et synergique. D’une part, cela générera un meilleur trafic. D’autre part, en associant la taxonomie à un contenu de qualité, vous fournirez à vos visiteurs une bonne expérience utilisateur.

 

read more

Les différences entre article et page WordPress.

  • Posted by: Nirina
  • Date:

Le CMS WordPress dispose de deux sortes de contenus : les pages et les articles. Il n’est pas toujours facile de les dinstinguer l’un à l’autre. C’est pourquoi, pour vous aider à y voir plus clair, nous vous dévoilons les écarts qui existent entre les deux.

Zoom sur l’article WordPress

Au tout début, la plateforme était destinée à la conception des blogs. Les articles étaient alors plus sollicités que les pages. Ils se caractérisent par la présence du nom de l’auteur ainsi que du jour et l’heure exacte de la publication. WordPress classe les articles dans un ordre chronologique. Cela permet à l’internaute de retrouver un vieux contenu en se basant uniquement sur le mois et l’année où il a été publié. Outre ce classement, ces articles de blogs sont aussi répartis en étiquettes et en catégories. Ils admettent à ce que le lecteur interagisse soit en laissant des commentaires soit en partageant la page web via les réseaux sociaux.

 

Quand utiliser une page ?

A la différence des articles, les pages sont un peu plus statiques. Nous retrouvons par exemple les pages « Contact », « Qui sommes-nous », « Historique » sans oublier l’indémodable page d’accueil. Ils ne mentionnent ni la date de parution ni le publicateur. Malgré ce côté intemporel, il est tout de même important de mettre une page à jour. Cela donnera une meilleure perception du site.

Elles sont, en outre, très peu « sociales ». Il n’y a donc aucun intérêt à créer des icônes de partage à l’intérieur d’une page WordPress. Une autre dissemblance avec l’article, c’est que celles-ci sont classées par hiérarchie. Vous pouvez alors relier une page à une autre et mettre la deuxième en sous-page.

 

Enfin, pages et articles sont deux composantes essentielles à un site internet. Créez-en autant que vous le voulez. Dans les deux cas, c’est toujours la qualité du contenu qui compte notamment pour le référencement naturel.

read more

Publier un article sur WordPress

  • Posted by: Nirina
  • Date:

Un blog est un excellent moyen pour se faire connaître des internautes. Cela permet d’améliorer votre référencement sur le web. Néanmoins, pour que cette technique fonctionne, vous devez publier des contenus de façon régulière. Nous vous montrons ici comment écrire un article de blog étape par étape.

Ajouter un article

Commencez tout d’abord par insérer vos identifiants et mot de passe WordPress. Après vous être connecté, le logiciel vous redirige automatiquement sur votre tableau de bord ou Dashboard. En haut à gauche, vous remarquerez très certainement une liste d’onglets. Cliquez sur « Articles » puis sur « Ajouter ». Vous pourrez dès lors, rédiger votre contenu.

Créer le titre de l’article

Le titre donne un avant-goût du sujet traité dans le corps de l’article. Il doit être choisi de manière réfléchie. Pour attirer les lecteurs, cette partie doit en effet accrocher. Elle doit, entre autres, contenir la requête cible c’est-à-dire le mot clé principal.

 

 

Rédiger le contenu

Cette troisième étape consiste à remplir la grande zone de texte qui se situe plus bas. Votre article se doit d’être structuré et présenter une certaine logique d’idées. Pour qu’il soit agréable à lire, pensez à jouer sur les paragraphes et les sections.

N’hésitez pas à utiliser les formats de titres qui se trouvent dans le menu déroulant en haut à droite si cela est nécessaire. Pour que le texte soit jugé lisible, privilégiez les phrases simples à la tournure active.

La longueur idéale du contenu, elle, dépendra de vos objectifs. Si votre but est par exemple d’obtenir un maximum de réactions ou de commentaires, 275 mots suffisent. Par contre dans une optique de référencement,  il est préconisé d’avoir un article entre 1000 et 2500 mots.

 

 

Ajouter des illustrations

Utiliser un vocabulaire précis et relatif au mot-clé est certes primordial pour s’afficher en première page de Google. Toutefois, l’illustration permet d’avoir un meilleur résultat étant donné que celle-ci est pertinente aux yeux de nombreux internautes. Il est donc important de définir une image à la une. Vous avez une fenêtre destinée à cet effet en bas à droite de l’interface.

Les photos, gifs et même les vidéos Youtube sont admis même à l’intérieur d’un texte WordPress. Pour ce faire, la méthode classique est de cliquer sur le bouton « Ajouter un média » puis d’importer l’infographie. Dans les deux cas, votre image ne doit pas dépasser 2  Mo.

Insérer des liens internes et externes

Le maillage met en relation, différentes pages, qu’elles soient ou non dans le même site. C’est important si vous voulez générer du trafic. Cette technique s’insère dans la stratégie de référencement du site web. En effet, il permet d’orienter le lecteur vers un produit, un service ou une information donnée.

Créer une meta description

Vous rédigerez dans cette partie une description concise de l’article. Celle-ci doit faire entre une et deux phrases sans pour autant excéder 156 caractères. Placer un mot clé au début de cette meta description augmentera vos points SEO.

 

 

Une fois que toutes ces étapes sont réalisées, vérifiez si les indicateurs sont tous passés au vert. Dans ce cas, c’est mission accomplie. Vous pouvez maintenant définir vos catégories et publier votre article de blog.

 

 

 

 

 

read more

Créez un site gratuit sur WordPress

  • Posted by: Nirina
  • Date:

WordPress est le CMS (Content Management System) le plus utilisé à travers le monde. Il alimente, à ce jour, près de 38,8 % des sites présents sur le web. C’est un outil flexible, optimisé pour le référencement mais qui, malheureusement, est réputé dispendieux. Alors comment créer un site gratuit WordPress avec un budget serré ? Nous vous aidons à faire le point là-dessus.

Un logiciel gratuit ou payant ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, sachez faire la différence entre WordPress.com et WordPress.org.

D’une part, vous avez une plateforme qui vous permet d’éditer gratuitement votre site web. Le problème avec WordPress.com, c’est que vous vous exposez à de nombreuses restrictions comme l’impossibilité de personnaliser votre thème ou bien la limitation au niveau de l’espace de stockage.

D’autre part, vous avez WordPress.org qui est un logiciel open-source. N’importe qui peut le télécharger et le manipuler à sa guise. Si vous convoitez un résultat plus professionnel, nous vous préconisons ce choix. Vous seriez peut-être tenté de dire que c’est un outil gratuit, mais en fait, pas totalement.

Pour que votre site soit opérationnel, vous avez besoin d’un hébergement et d’un nom de domaine qui sont, tous deux, payants. Il se peut aussi que vous vous acquittiez des coûts additionnels pour des thèmes et plugins premium. Ces options payantes peuvent s’avérer indispensable pour se démarquer de la concurrence et surtout maximiser la sécurité de votre interface virtuelle. Toutefois, dans le cadre d’un blog personnel ou si vous êtes novice sur WordPress, vous pouvez vous lancer dans un site gratuit.

Optimisez vos coûts

Bien que WordPress.org soit complètement gratuit, pour bénéficier de toutes ses fonctionnalités, des frais supplémentaires sont nécessaires. Ces coûts peuvent être relatifs à l’hébergement web, au choix de thème mais également d’extensions.

Alors certes oui, il existe des hébergeurs gratuits mais si vous voulez vous engager dans quelque chose de sérieux et de pro, optez pour les offres payantes. Sur le marché, il y en a qui fournissent des solutions d’hébergement pour moins de 1 euro par mois. C’est le cas de 1and1 et Hostinger qui proposent des prix extrêmement bas à partir de 0,99 euros mensuels.

Pour le design de votre site, le logiciel dispose d’un répertoire officiel dans lequel vous trouverez des centaines de thèmes freemium. Ces derniers sont très pratiques et suffisent amplement si vous arrivez à utiliser leur plein potentiel. À titre d’exemple, nous avons GeneratePress qui, de par sa vitesse de chargement de 264 ms, figure parmi les plus performants.

WordPress vous livre, entre autres, plus de 55 000 extensions gratuites. Elles serviront à avoir plus de fonctionnalités mais encore, cela dépend de vos besoins. Ces plugins sont incontournables dans la mesure où vous aurez à sauvegarder des données. Ils contribuent également au référencement SEO et à la protection de votre site web.

Enfin, dans votre choix que ce soit d’hébergeur, de thème ou d’applications, tenez compte des critères tels que le nombre d’étoiles, les avis d’utilisateurs sans oublier la date des dernières mises à jour.

 

read more