Quels sont les différents outils d’un bon rédacteur ?

  • Posted by: Nirina
  • Date:

Un rédacteur est amené à rédiger des contenus pour le public. Qu’il s’agisse de communiquer une information ou de mettre en avant les produits d’une société, cela demande une certaine polyvalence. Afin d’optimiser le temps de travail, il est recommandé d’utiliser les meilleurs outils. Qu’en est-il de ces outils pour rédacteur ? Découvrons-le ensemble, à travers cet article.

La base : un ordinateur performant

La rédaction web fait partie de ces nouveaux métiers rattachés à Internet. Puisque le chroniqueur passera, la majeure partie de son temps derrière son écran, autant avoir un matériel optimisé. L’ordinateur devra afficher, en ce sens, de bonnes capacités. Aussi, tous les éléments qui le constituent devront être taillés pour une utilisation intensive.

Pour commencer, parlons de l’écran. D’une taille raisonnable, celui-ci contribue au confort du rédacteur en ligne. Privilégier une dimension supérieure à 13 pouces vous fatiguera effectivement moins. La qualité de l’image est également un point essentiel. Cela peut impacter votre motivation voire votre inspiration du moment. Les caractéristiques du processeur ainsi que la capacité de stockage du disque dur ont aussi leur mot à dire.

Certes, un ordinateur acceptable a son prix. Cependant, c’est un investissement à long terme. En choisissant judicieusement, vous éviterez des problèmes pour cinq voire dix années d’affilée.

Un correcteur de grammaire et d’orthographe

Utiliser un correcteur en ligne est indispensable, même pour les plus expérimentés en rédaction web. En effet, peu de gens ont la maîtrise parfaite d’une langue, que ce soit pour la langue française ou une autre. Le correcteur vous épargnera alors bien des tracas. De l’orthographe à la conjugaison, et ce, en passant par la grammaire, de nombreuses plateformes proposent ce service. Notons, à ce titre, les sites Scribens, Reverso et Language Tools qui sont totalement gratuits. Ces outils pour rédacteur sauront être à la hauteur des exigences des lecteurs quant à la qualité des contenus.

Se munir d’un dictionnaire

Le dictionnaire est incontournable dans le métier de rédacteur. En effet, contrairement à ce qu’il laisse croire dans ses écrits, ce dernier ne maîtrise pas tout. Quand il fait face à une thématique étrangère, le premier réflexe sera alors de s’informer sur le sujet.

Qu’il s’agisse du dictionnaire classique ou des versions en ligne, tout est admis. Cette deuxième option est cependant plus efficace et plus rapide. Un dictionnaire virtuel est donc recommandé pour ceux qui souhaitent adapter leur langage à leur public cible ou tout simplement travailler leur curiosité. L’intéressé pourra, de cette façon, trouver des synonymes à une expression dont la l’usage excessif lassera sans doute l’internaute.

Un générateur de balises HTML

Il peut arriver qu’un client vous demande d’insérer des balises html à l’intérieur de vos articles. Mais tout d’abord, HTML, qu’est-ce que c’est ? Pour faire simple, il s’agit d’un code informatique. Son rôle est de permettre la structuration d’un texte, de l’aérer de sorte à pouvoir agrémenter la lecture. Ce facteur influe non seulement l’expérience de l’utilisateur, mais aussi le référencement Google.

Des outils SEO pour aider le rédacteur web

Ces outils SEO sont désormais essentiels si l’on veut réussir son référencement Google. Si l’on ne citait que Keyword Tool.io ou Ubersuggest, il existe des centaines d’outils pour rédacteur destinés à cet effet sur le web. Toutefois, aujourd’hui, nous nous focaliserons sur Semrush et Yourtext.guru qui sont disponibles en versions gratuites et payantes.

En ce qui concerne Semrush, il s’agit d’une plateforme complète. Celle-ci permet de réaliser l’audit SEO d’un site, une analyse de trafic ainsi que de la concurrence ou encore des techniques ayant attrait au backlinking.

Yourtext.guru est, quant à lui, une interface complémentaire à la précédente. En plus d’être génératrice de mots-clés, elle aide dans le choix de requêtes. Vu l’importance de la pertinence des contenus, celle-ci vous accompagne dans votre positionnement sur Google. Elle peut même réaliser une analyse sémantique à la demande.

Des banques d’images gratuites pour enrichir son article

Dans la rédaction web, les médias ont leur mot à dire. C’est pourquoi il faut sélectionner ses images avec précaution. En effet, la plupart des photos que vous trouvez sur le web sont protégées par la loi. En France, cela s’appelle le droit d’auteur ou « copyright ». Ainsi, si vous recherchez directement sur Google, privilégiez les images en « Licences Creative Commons ». Cela entend dire que les médias sont bien libres de droits. La deuxième alternative est de se rendre directement sur les banques d’images freemium comme Unsplash, Pexels ou Pixabay.