La pétanque est un remède au stress

La pétanque, remède contre la vieillesse

La pétanque est avant tout un jeu de loisirs et de divertissement pour les passionnés. Un jeu, qui devient une activité conviviale multigénérationnelle, et particulièrement sollicité par les personnes du troisième âge.

Remède anti-âge

Effectivement, les personnes plus âgées ont leurs distractions respectives. Mais rien qu’à entendre les grincements de boules au pied du marché, ou d’un match de boule s’affichant à la télé, leurs cœurs bouillonnent très rapidement de passion. Jouer à la pétanque aide à la gestion de stress, comme d’une bouffée d’air frais d’un coup qui entre dans les poumons et de même pour les spectateurs. Un effet psychique immédiat, puisque ce jeu facilite également les relations sociales entre les générations et les classes sociales amenant à l’épanouissement de chacun. De ce fait, la stimulation des facultés cognitives et cérébrales est remarquée permettant alors de vieillir moins vite.

Remède pour le corps

La pétanque renferme en elle une activité sportive digne des plus grands championnats internationaux. Puisque, les efforts physiques sont constatés surtout au niveau des articulations du corps favorisant le maintien d’un bon tonus musculaire. D’après les dires du docteur Jean-Pierre Iannareli, médecin référent de la Fédération française de pétanque et de jeu provençal.  “La pétanque est sport qui nécessite précision et adresse tout comme le tir à l’arc ou le tir à pistolet. Cela fait travailler la coordination motrice — regard, gestuel du bras — l’équilibre en statique et en dynamique, la proprioception — soit la perception de son propre corps dans l’espace — et les fonctions cognitives, c’est-à-dire la mémoire, la concentration ou l’analyse de la situation”, a-t-il mentionné.

Pratiquer la pétanque est synonyme d’un vrai sport pour les pratiquants. Plusieurs articulations sont en marche comme les muscles du bras, des fessiers, jambes et cuisses. Tout cela grâce aux positions debout et accroupie, et des gestes de bras tendu, du relâchement de la boule. Sans se douter, lors d’un match, les joueurs effectuent plusieurs aller-retour pour vérifier la distance du cochonnet et des boules avec le mesureur, de ramasser la boule avec ou sans la ramasse- boules pour ceux qui ont des difficultés à fléchir son dos ou ses genoux.

read more