Madagascar, privée de compétitions de pétanque internationales pour au moins un an

  • Posted by: Nirina
  • Date:

Suite à une négligence de la fédération malgache de pétanque, Madagascar se retrouve suspendue de compétitions internationales pendant au moins un an. On ne risque donc pas de voir les couleurs de la Grande Île lors du prochain championnat du monde de pétanque du Danemark.

Un communiqué de la FIPJP stoppe la pétanque malgache dans son élan

Pas plus que la semaine dernière, le PDG de la fédération malgache de pétanque a fait une interview sur les problèmes rencontrés par la discipline dans le pays. Il a également profité du moment pour lancer quelques perspectives et solutions à l’intention de la FFPJP et surtout de la fédération internationale de sports de boules FIPJP. Alors que l’espoir semblait enfin renaître, la pétanque malgache finit par tomber de haut. Celle-ci fait l’objet, en effet, de nouvelles sanctions.

La FIPJP a énoncé un communiqué en fin de semaine déclarant la suspension officielle de Madagascar pour les tournois officiels. « Le comité exécutif de la FIPJP a décidé d’exclure les équipes malgaches de toutes les compétitions, au minimum pendant un an et jusqu’à régularisation de la situation » déclare la fédération internationale de pétanque et jeu provençal sur Madagascar. C’est un véritable coup de massue étant donné que les élites malgaches s’apprêtaient à participer au championnat du monde de cette année.

Focus sur les raisons de cette exclusion de Madagascar

Selon cette missive, le ministère des Sports malgaches n’aurait pas réglé les frais quant au séjour et à l’hébergement de sa délégation en Espagne. Ces impayés remonteraient au mois de novembre de l’année dernière, période correspondant au championnat du monde de Santa Susanna. Le communiqué est clair à ce sujet : « Quatre mois après, le gouvernement malgache n’a toujours pas versé l’argent promis à la Fédération Sport Boules Malagasy, pour régler les frais de séjour des équipes présentes ». Une attitude que les organismes tels que la FFPJP et la FIPJP dénoncent fortement.

Visiblement, cette négligence du gouvernement et du ministère des Sports est la goutte qui a fait déborder le vase. Rappelons que les joueurs de pétanque malgaches viennent de se faire pointer du doigt, du fait de rentrer clandestinement dans un pays étranger comme la France sous prétexte de participer à des compétitions. Alors que rehausser cette image constituait déjà un énorme défi pour Amiroudine Andrialemirovason, la situation semble virer au désastre.

La FSBM projetait, selon le PDG, d’inscrire ses joueurs pour le championnat mondial du Danemark cette semaine. Or, vendredi soir, un mail de la FIPJP lui est parvenu, faisant mention du rejet de leur demande de participation à cette compétition tant attendue. Bien qu’il ait pu anticiper une ombre de sanction, les dispositions prises par la FIPJP semblent inflexibles.

Une histoire qui se répète

Dans cette affaire, seuls les frais de l’actuel ministre des Sports Hawel Mamod’ali ainsi que ceux de sa directrice des sports Rosa Rakotozafy ont fait l’objet d’un paiement sur place. On notera cependant que ce premier ne s’est pas présenté lors des jeux. Quant à la DG du ministère, celle-ci souligne avoir reçu la facture en décembre. Le montant n’étant pas encore débloqué, cela expliquerait le défaut de paiement.

Selon le communiqué de la FIPJP, cette conjoncture n’est pas une première. Elle rappellerait même la situation du temps du feu Dolys Randriamarohaja. Premier président à la FSBM, celui-ci aurait financé de ses propres fonds pour que les boulistes malgaches puissent participer aux qualificatifs du championnat du monde à Lomé. En moyenne, celui-ci aurait dépensé 50 000 euros, en contrepartie d’« une promesse orale de remboursement par l’Etat malgache ».

Des actions aux lourdes conséquences

A cause de cette erreur, Madagascar se retrouve désormais dans l’incapacité à participer au « Mondial tête-à-tête et doublettes constituées » qui est prévu au mois de mai au Danemark. Il en est de même pour les tournois mondiaux de triplettes qui se tiendront à Bénin au mois de décembre de cette année. Puis, en ce qui concerne les Jeux des îles de l’Océan Indien qui auront lieu au pays en 2023, aucune représentation n’est prévue pour les joueurs de pétanque professionnels malgaches.  Cela a pour but de responsabiliser le gouvernement «  à ne pas formuler des promesses jamais concrétisées ». La FIPJP ajoute : « Si ce dernier veut tout de même ajouter notre sport (la pétanque) au programme, toutes les fédérations qui joueraient contre Madagascar seraient à leur tour suspendues ».

read more