Renforcement du contrôle d’alcoolémie à la pétanque

En raison de plusieurs dérives durant les parties, le contrôle d’alcoolémie à la pétanque est renforcé. Une décision prise par la Fédération française de pétanque et de jeu provençal (FFPJP).

Rappel : règle, bien qu’inscrite dans les textes

Bien souvent, dans le monde de la pétanque une partie est accompagnée d’un pastis ou d’une bière. Et pourtant, comme dans tous les sports, la FFPJP soucieuse de préserver l’éthique, et la qualité du sport a instauré des règles bien précises quant à la consommation d’alcool. D’ailleurs, tout le monde le sait que sport et alcool ne font pas bon ménage.

Pour rappel, il est stipulé dans la réglementation de la FFPJP dans son article 32 : “ Tout participant ou toute participante (joueurs ou joueuses et délégués(es)) à une compétition ou manifestation sportive ayant reçu l’agrément de la Fédération devra se soumettre à un éventuel contrôle d’alcoolémie par les personnes habilitées, sachant que le taux maximal autorisé est de 0,50 gramme par litre de sang. Si ce taux est dépassé, le joueur, la joueuse ou le (la) délégué(e), est exclu(e) de la compétition. “

Malheureusement, malgré l’existence des règles par rapport à l’alcoolisme, certains joueurs de pétanque arrivent complètement alcoolisés aux compétitions. Une situation souvent à l’origine de désordre et bagarres lors des rencontres officielles.

Durcissement du contrôle d’alcoolémie à la pétanque

La pétanque est souvent vue par l’opinion publique comme un loisir plutôt qu’un sport à part entière. Alors afin de professionnaliser le sport, la FFPJP a renforcé le contrôle d’alcoolémie à la pétanque.

Parmi les mesures de renforcement du contrôle d’alcoolémie à la pétanque, voici les points essentiels à retenir :

  • Les pourront être réalisés par d’autres personnes que des médecins, comme les membres des comités régionaux et départementaux agréés. En 2018, il était nécessaire qu’un médecin soit présent pendant la réalisation de ces tests. Dorénavant, ce n’est maintenant plus une obligation.
  • Le contrôle est réalisé sur l’ensemble des joueurs d’une équipe et de leur délégué(e).
  • Un joueur contrôlé avec plus de 0,5 grammes d’alcool par litre de sang est désormais exclu des compétitions.
  • Le refus de se soumettre au contrôle vaudra positivité et exclusion définitive.
  • Les clubs boulistes n’ont pas le droit de vendre de l’alcool fort. Uniquement, la bière est autorisée.

Ce nouveau point de règlement est reçu d’un bon œil chez une majorité de pratiquants. Toutefois, certains s’inquiètent du manque à gagner que cela pourrait engendrer. Histoire à suivre…