Focus sur les retombées des derniers Championnats d’Europe de pétanque

  • Posted by: Nirina
  • Date:

Entre les joueurs de pétanque professionnels européens, les taux se resserrent. En effet, les Championnats d’Europe de pétanque viennent de se terminer il y a deux jours de cela. Les titres semblent être répartis convenablement entre quelques pays dont l’Italie, la France, Monaco et, enfin, l’Espagne.  Quels ont été les résultats de ce tournoi de pétanque ? Nous en parlons dans cet article.

Un pari tenu pour les Pays-Bas

Pour la première fois, les Pays-Bas accueillent les championnats d’Europe de pétanque. Bien qu’il s’agisse d’un événement inédit pour les adeptes de sport de boules en Europe, cela l’était encore plus pour les organisateurs hollandais. Ces derniers ont, en effet, vu grand en préparant la grande place autour de la cathédrale Saint Jean de Hertogenbosh. Il fallait être sur les lieux mercredi dernier pour s’en rendre compte.

En tout cas, la vue des représentants de chacun des 29 pays participants était assez spectaculaire. On s’attendait donc à de très beaux duels, mais aussi de se faire un tas de souvenirs. Et la Hollande a respecté son contrat. Il faut aussi noter que certaines des parties resteront à jamais gravées dans la mémoire du grand public, devenant pour certains une source d’inspiration pour progresser à la pétanque.

Monaco obtient une place au premier rang

Parmi les contrées triomphantes de cette saison, Monaco a fait une forte impression dimanche dernier. Suite à sa défaite face à l’Espagne, celle-ci n’était plus en lice pour la finale de doublette mixte. Cela ne l’a pourtant pas déstabilisée. Au contraire, les équipes étaient plus que motivées à prendre leur revanche. Les efforts ont fini par payer étant donné que Myriam Chambeiron et Laura Vierjon a raflé la première place au double féminin, et ce, contre le duo anglais Griffin et Spillet. Il faut tout de même noter que les performances de ces Anglaises étaient aussi exceptionnelles. De plus, c’est la première fois dans l’histoire de la pétanque que des joueurs britanniques arrivent à percer le carré final.

L’Italie s’en sort avec une médaille

Un affrontement hors du commun attendait aussi les très chers passionnés dans la doublette masculine. La finale opposant l’équipe belge aux Italiens était un véritable plaisir pour les yeux. Il faut noter qu’Uytterhoeven et Masuy se sont bien démenés pour se hisser en finale. Ils ont battu l’équipe française composée de Bonetto et Sario en quart, puis l’équipe israélienne constituée d’Ohana et de Shiran en demi. Du côté des Italiens, Diego Rizzi et Cocciolo ont réussi à triompher des Espagnols Guasch et Escacho ainsi que d’Eversden et Blows qui nous viennent d’Angleterre. En tout cas, la dextérité de la Belgique n’a pas suffi à chasser l’or qui revient désormais à l’équipe Rizzi.

Et la France dans tout cela ?

Contrairement aux précédentes compétitions, la France n’a pas brillé de mille feux en ces championnats d’Europe de pétanque. Les équipes revêtant le maillot bleu-blanc-rouge sont malheureusement tombées en quart des doublettes hommes et en demi-finale dans la catégorie tête-à-tête. Après l’élimination du duo Sarrio et Borries, Bonetto et Poinsot ont eu la lourde responsabilité d’emmener une médaille d’or à leur très cher pays.

Cela dit, le duel les opposant à Guasch et Lopez d’Espagne n’était pas de tout repos. De plus que cette paire de joueurs les ont déjà battus le vendredi, lors des phases éliminatoires. En tout cas, la France réussit à rafler six points lors d’une première mène. Bien que les Espagnols se soient démenés, cela n’empêche pas l’équipe Bonetto de réaliser un superbe carreau gagné et qui permet un score de 12 à 0. Ce départ spectaculaire permet donc à ces joueurs de rentrer en France, une étoile en main.

L’Espagne : pas encore hors-jeu

Cette défaite de Lopez et Guasch ont laissé un goût amer chez les Espagnols. Heureusement que cela ne sera que passager, et sera facilement effacé par la prestation inédite de Carolina Pascual. Cette dernière a réussi à battre Joséphine Koogje, une joueuse de pétanque de renom aux Pays-Bas. Elle n’a donc aucun mal à se hisser en demi-finale contre Aurélie Bories.

Visiblement, cette compétition a été un tremplin pour plein d’autres participants. On citera par exemple la Turquie qui, pour la première fois, est conviée à de tels événements. A ce titre, la performance d’Emen est une grande surprise pour tous les passionnés de pétanque. Malgré qu’il soit novice, il dispute ssa partie jusqu’à la fin, quitte à sortir sur un score final de 13 à 12.

Une finale qui a su captiver le public

En une journée, des émotions se sont succédé au Central. Néanmoins, la finale de tête-à-tête opposant Diego Rizzi (Italien) à Jesus Escacho (Espagnol) était le clou du spectacle. Tantôt intense, tantôt calme, ce match a réussi à attirer l’attention du public qui est resté concentré jusqu’à la dernière seconde. Après tout, c’est un duel opposant deux ex-champions du monde ! Le suspens était à son comble, et ce, jusqu’à la fin de la partie. Sur un score de 13-12, Rizzi est sacré champion d’Europe de pétanque.

Dans tous les cas, les passionnés de la pétanque tiennent à remercier la fédération NJBB néerlandaise, la CEP ainsi que tout le staff pour le travail monumental accompli. Ces derniers ont su « faire respecter, dans une compétition qui tenait sa première édition, les règles du sport tout en favorisant le spectacle et la convivialité ». Un grand bravo pour ce pari réussi !