La mariole : quand la pétanque d’intérieur n’a plus de limite

  • Posted by: Nirina
  • Date:

Depuis sa création à La Ciotat, la pétanque a fait un bond considérable. Parmi les aspects de cette activité, on a la pétanque indoor qui est catégorisée en tant que loisir par excellence en France. Et dans celui-ci, on retrouve encore une autre déclinaison : la mariole. Qu’est-ce que c’est ? A quoi cela consiste ? Quelles sont les règles de la mariole ? Sur quel terrain jouer ? Nous allons répondre à chacune de ces interrogations à travers cet article.

Petit rappel sur la version classique de la pétanque d’intérieur

Avant d’entrer dans le vif du sujet, c’est-à-dire, la mariole, nous tenons à faire le point sur la pétanque indoor traditionnelle. Le principe est même qu’à la pétanque : il faut lancer le cochonnet et tenter de se rapprocher le plus avec ses boules molles. Puis, cela se joue dans un espace couvert ou non. Cela peut être votre chambre à coucher, votre salon ou votre hall, à condition qu’il soit assez spacieux. Vous pouvez également le faire dans un entrepôt, sur du gazon ou bien un terrain sablonneux.

Puis, en ce qui concerne la réglementation, c’est à peu près la même chose qu’avec la pétanque d’extérieur classique. Notons cependant que les participants sont libres d’adapter ces règles en fonction de chaque situation. Cette flexibilité est l’origine même du volet loisir à la pétanque, contrairement au sport de haut niveau qui est pratiqué par beaucoup de Français comme Dylan Rocher ou Philippe Quintais.

D’où vient la mariole : un peu d’histoire

L’histoire de la pétanque remonte à plusieurs siècles auparavant. Cela dit, la mariole n’est apparue que vers 2010, c’est-à-dire il y a près de 12 ans de cela. Un monsieur du nom de Sébastien Magnan décide de jouer une partie de pétanque indoor avec des amis à lui. L’absence de boules molles les a poussés à se divertir avec les moyens du bord, à savoir les chaussettes. Ces dernières servaient alors de boules. Pour parfaire leur partie de pétanque d’intérieur, il fallait bien un but, et c’est ce qu’ils retrouvèrent chez le bouchon de leur bouteille de vin.

Deux ans après, le jeu continuait, mais ils ont choisi de remplacer les chaussettes en se servant de boules de jonglage. Ces nouvelles boules avaient un grand sens de l’adaptation, puisqu’elles permettaient de jouer sur le sofa, sur la moquette ou bien sur les poufs. L’objectif est, quant à lui, resté le même : se rapprocher davantage du cochonnet. Le concept de la mariole est donc né.

Grâce au bouche-à-oreille, cette nouvelle activité s’est bien répandue aux six coins de l’Hexagone. Cette apparition a coïncidé avec l’engouement des Français pour la pétanque indoor. C’est ainsi que de nombreuses compétitions ont eu lieu. On parlera notamment du tournoi de pétanque tout terrain de Montréal en 2013 qui a été organisé par Martin Antonietti.

Plus tard, les passionnés se sont concertés pour faire évoluer le concept. Cela a abouti à ce qu’on connaît à présent sous l’appellation de « la mariole ». La création effective de cette discipline date de 2018. Ce qui a propulsé ce jeu vers le haut, c’est l’émergence des boules spéciales qui permettent un jeu optimal.

Règles du jeu : comment se joue la mariole ?

Savez-vous que les règles à la mariole sont similaires à celles de la pétanque ? Bien sûr, il y a une toute petite différence : c’est ce que celle-ci admet différents terrains de jeu. Il n’y a donc pas de limite, à part ce que vous fixez.

Cela signifie qu’au début du jeu, il est impératif d’avoir un de ses pieds dans la zone délimitée de jeu. Il convient de poser le but à la main, et ce, à un emplacement choisi. Rappelons qu’à la mariole, vous êtes libre d’utiliser votre environnement. De la chaise au buffet, et ce, en passant par le canapé-lit, tout est utilisable pour atteindre le cochonnet. La victoire revient ensuite à l’équipe qui a pu collecter 9 points.

Comment bien organiser sa partie de pétanque indoor ?

Si vous êtes un joueur de pétanque professionnel, l’image que vous avez de la pétanque est certainement quelque chose d’assez strict. Vous cherchez à tout prix à obtenir des résultats et de la performance, que vous oubliez parfois la véritable essence du sport de boules. Si tel est votre cas, il est recommandé d’essayer la mariole. Ce jeu saura raviver la flamme du petit être en vous. Vous voulez organiser une partie de mariole et jouer avec vos proches ? Nous vous listons les indispensables.

Pour commencer, bien qu’il s’agisse de pétanque d’intérieur, la mariole nécessite de l’espace. Pensez donc à sélectionner une salle spacieuse où vous pourrez profiter pleinement de votre activité. Comme il a été dit précédemment, la mariole a la chance d’admettre tous types de terrains. Que ce soit du carreau, du parquet, de la moquette ou autre, tout est parfait pour se divertir.

Vous devrez ensuite former les équipes. Comme pour la pétanque classique, la pétanque d’intérieur nécessite la constitution d’une équipe de deux ou de trois joueurs. Il est aussi possible de faire un petit tête-à-tête si vous voulez organiser une sorte de défi individuel. Chaque équipe se verra attribué des boules molles spéciales mariole. Notons que le nombre de boules par bouliste oscillera entre deux ou trois triplettes. Après quoi, il ne vous reste plus qu’à sortir votre cercle à pétanque pour fixer l’emplacement du tir. Si vous n’en disposez pas, pas de panique ! Il suffit de bien savoir tracer un cercle sur le sol, à la main.

read more

La Butanque, un moyen de relance du sport de boules en France

  • Posted by: Nirina
  • Date:

Apparue il y a plus de six ans de cela, la Butanque se faufile petit à petit dans l’univers du sport boules, au même titre que la Lyonnaise et la pétanque. Il s’agit d’une activité conçue de toutes pièces par Pierre-Jean Rigaud. Passionné de pétanque, ce vétéran de 70 ans est licencié à la Boule du Château situé à Chambéry.

Quelle est l’origine de la butanque ?

Une interview réalisée avec son fondateur a permis de déceler la réelle raison d’être de la butanque. Mais avant de s’étaler là-dessus, il convient de découvrir de quoi il s’agit.

Cette discipline pourrait être considérée comme étant un jeu d’adresse, où la précision et le dynamisme seront au plus haut point. Contrairement aux sports de boules rencontrés jusqu’ici, elle se démarque par son côté ludique. Pierre-Jean Rigaud, lui est convaincu que ces points sont essentiels et font de la butanque une activité physique plus adaptée aux boulistes d’aujourd’hui.

Celle-ci participerait ainsi à augmenter le nombre de licenciés pétanque qui, en 2015, semblait tendre vers le bas. A cette chute du nombre de participants aux compétitions viennent s’ajouter le vieillissement des joueurs de lyonnaise et de pétanque.  La relève n’étant pas assurée, Rigaud propose ainsi de briser les codes du sport boules grâce à la butanque.

En entamant cette révolution, celui-ci espère créer le déclic chez les Français. Il prône la licence fédérale « loisir » dans le but de remplir de nombreux terrains qui, au fil du temps, sont devenus désertés. Des compétitions « loisir » seront ainsi organisées pour ceux qui n’aspirent pas à devenir tireur ou pointeur professionnel dans ce domaine. Le concept a bien sûr fait tilt auprès de Jean Claude Poyot, président de la Fédération Française de Sport boules. Quoique celui-ci ait été favorable à l’expansion de ce sport, cela ne peut être suffisant pour relancer l’idée. Cela nécessite la collaboration des dirigeants des diverses associations boulistes de tout le pays.

Qu’est-ce qui différencie la butanque des autres jeux de boules ?

La butanque possède des points communs avec la pétanque. Toutefois, celle-ci a fait l’objet d’une dizaine d’améliorations.

A ce titre, celle-ci est jouée à l’intérieur d’un cadre. Les cochonnets perdus ainsi que les triplettes qui sortent de ce cadre sont réglementées par les articles 5 et 7 du RTI – S.B et 13 – FFPJP.

En plus de cette liberté dans les jeux collatéraux, c’est un sport qui régit chaque déplacement aléatoire intempestif du bouchon. Cela permet  de minimiser les effets dévalorisants résultant du pur hasard. Le talent étant mis en avant, cela limite le nombre d’annulations aléatoires.

En butanque, vous avez la possibilité de jouer aussitôt que le but est lancé à l’intérieur du cadre. Cela reste valable, quelle que soit l’écart entre vous et les lignes de perte du cadre de jeu attribué. C’est aussi une discipline qui admet l’annonce du but aussi bien au tireur qu’au pointeur.

Tout cela se fait, bien évidemment, toujours dans l’esprit pétanque. Durant la partie, toutes les boules sont incluses, et ce, qu’elles soient régulières ou non. La remise en place est accordée uniquement au but, suite à un déplacement ou une perte de celui-ci en dehors de la zone réglementaire.

Enfin, on notera qu’en butanque, la zone « bien joué » est fixée à 0,50 ml ou encore limitée à la ligne de perte. Cela ne peut qu’encourager les « butanqueurs » à améliorer leur jeu.

Bref, la butanque est un jeu moderne, ralliant loisir et technicité. Il est à la portée de tous, professionnels ou amateurs.

read more

Comment jouer au mini jeu de pétanque ?

  • Posted by: Nirina
  • Date:

Le mini jeu de pétanque est aujourd’hui considéré comme un sport. Elle dispose, en effet, de ses propres règles. Ce divertissement a été conçu en vue de faire renaître les mêmes sensations qu’à la pétanque, mais en version miniaturisée. C’est un jeu qui peut se jouer en équipe ou en solo.

 

Zoom sur les normes adoptées en mini jeu de pétanque

Le mini jeu de pétanque se joue sur une plateforme et non sur un terrain. Il peut s’agir soit d’un tapis recouvert de gazon synthétique avec une épaisseur allant de 6 à 8 mm soit d’une clapicette. Dans ce dernier cas, on utilisera du sable calibré ainsi que des petits graviers de 0 à 5 mm. Quant aux dimensions de la table, elles sont de 200 x 80 x 75 cm. Cela permet une distance de lancer de 0.5 m à 1 m.

Les concepteurs ont établi ces normes afin d’avoir un jeu le plus juste possible. A ceux-là s’ajoutent les critères propres à la mini boule de pétanque. Sont effectivement admises les boules en métal avec un diamètre de 32 à 40 mm et qui pèsent entre 50 et 70 g. Pour les joueurs de moins de 12 ans, seules les triplettes de référence 28 mm et 30 g sont acceptées. Du côté du mini-but, la taille et le poids sont respectivement 10 mm et 10 g.

 

Comment les parties se déroulent-elles ?

Tout comme à la pétanque, la mini pétanque évolue soit en équipe soit en individuel. Le nombre de mini boules de pétanque utilisées va donc varier selon la composition. Par exemple, durant un match de triplettes, chaque joueur se verra attribuer deux (2) mini-boules. En doublettes, ce sera trois (3) et en tête-à-tête quatre (4). C’est exactement comme à la pétanque classique.

En ce qui concerne les mini-boules, celles qui ont été arrêtées ou bien déviées par un coéquipier sont jugées nulles. Dans le cas contraire, c’est-à-dire lorsque les petites triplettes sont touchées par l’adversaire, elles pourront être rejouées. Seulement 45 secondes sont accordées après chaque mouvement.

Par ailleurs, la mesure d’un point incombe au dernier joueur qui a passé son tour ou à l’un de ses coéquipiers. Toutefois, cela n’est possible que quand la boule se trouve à une distance appropriée.

Si le mini-but est nul, c’est-à-dire qu’il sort ou touche les bords de la table de jeu, trois cas de figure peuvent se présenter. Tout d’abord, si tous les camps possèdent encore des boules, la mène est dite nulle. Le cochonnet est ainsi attribué à l’équipe ayant gagné des points dernièrement ou à celle qui a été préalablement tirée au sort.

Le même principe s’applique lorsque les joueurs de part et d’autre n’ont plus aucune boule à jouer. Enfin, dans le cas où seule l’une des équipes possède des mini-boules, il est possible pour celle-ci de marquer autant de fois qu’il reste de triplettes.

 

Quels sont les points à retenir avant de jouer ?

  • Les arbitres et organisateurs peuvent, à tout moment, procéder à un examen des boules. Les joueurs qui utilisent des mini boules non-conformes ou troquées seront alors disqualifiés avec leurs partenaires.
  • Faites attention à ne pas être mordu au moment du lancer.
  • Il est interdit de toucher ou de s’appuyer sur la table de jeu.
  • Si le mini but touche le bord de la table une fois lancée, le tour de jeu revient à l’équipe adverse.
  • Enfin, sachez que toute boule lancée ne peut être rejouée.

read more

La pétanque de table, un jouet dérivé de la pétanque

  • Posted by: Nirina
  • Date:

Êtes-vous un adepte du jeu de boules ? En cette période de reconfinement, nos camarades créatifs ont médité sur une autre façon de jouer sans contracter Mr Covid-19 : la pétanque de table. Il s’agit d’un jeu de plateau qui vise à obtenir des sensations similaires à la pétanque. Le concept est novateur et idéal pour passer un superbe moment avec ses proches.

 

Découvrir la pétanque de table

La pétanque de table se joue n’importe où et à n’importe quel moment de la journée. Son design est conçu de façon à optimiser l’espace. Certes, les boules de pétanque sont ici remplacées par des pions. Toutefois, cette version « reprise » ne contredit en rien les fondamentaux de ce sport.

Certains modèles se jouent par exemple sur un palet en bois travaillé de 122 x 41 cm et admettent entre 2 et 4 joueurs. Ils arrivent à reproduire de manière étonnante les sensations que l’on ressent en jouant à la pétanque en plein air. Chaque partie rime avec partage et convivialité.

 

Les règles de jeu pour la pétanque de table

Un jeu sans règles n’en est pas un. Tout d’abord, la pétanque de table se déroule sur une piste en bois artisanale de 1,20 m de long. Pour faire simple, chaque joueur se verra distribuer trois palets de couleur identique. Vient ensuite le tirage au sort qui permettra de définir la première personne à intervenir.

Tout comme à la pétanque, chacun des participants jouera un palet de la couleur qui lui a été attribuée. Celui-ci essaiera ensuite de le glisser en direction du centre de la cible que l’on connaît généralement sous l’appellation de « cochonnet ». Après un premier tour, le concurrent qui sera le plus éloigné du centre rejouera jusqu’à ce qu’il soit en meilleure posture. Le cas échéant, il sera amené à intervenir jusqu’à ce qu’il n’ait plus de palet.

Lorsqu’un palet dépasse de l’arrondi de la cible, il y a hors-jeu. Les plus fins stratèges peuvent tirer avantage de cette règle. Effectivement, ces derniers sont autorisés à pousser les palets adverses quitte à provoquer volontairement un hors-jeu. C’est le même principe que le tir où l’objectif est de déloger la boule de pétanque de son opposant qui se trouve à proximité du but. Puis, une fois que tous les palets sont joués, c’est le moment de compter les points. Cette fois-ci, l’objectif est d’en obtenir 10.

 

Pourquoi passer à la pétanque de table ?

Bien qu’il ne s’agisse que d’un jeu, la pétanque de table est intéressante. En effet, celle-ci éveille un esprit de compétition entre les joueurs. Elle reflète, par la même occasion, une nouvelle perspective pour les jouets traditionnels. Comme la pétanque de table est jouée sur un pallier en bois, elle met en évidence un degré d’appel à la nostalgie, chose que l’on ne retrouve pas toujours chez les jeux modernes.

En outre, c’est une simulation très rapprochée de la pétanque. Les règles du jeu ont été minutieusement préparées et ajustées pour une expérience optimale. Le terrain de jeu est aussi très astucieux, car à l’image de la pétanque d’extérieur, il existe des déformations du sol. Le but est de faire en sorte que les hors-jeu soient un réel désavantage pour les joueurs concernés.

 

Ce jeu de pétanque de table se joue sur une plateforme en buis. Cette matière n’accroche pas, ce qui garantit une glisse parfaite. Elle devient donc plus lisse et plus brillante au fur et à mesure que les parties sont engagées. Malgré les quelques points de similitudes, ce jouet diffère de la mini-pétanque ou de la pétanque royale.

 

 

 

read more