Les astuces gagnantes pour devenir un pointeur d’exception à la pétanque

  • Posted by: Nirina
  • Date:

Avez-vous déjà participé à une partie de pétanque ? Si oui, vous savez certainement qu’il est primordial d’affecter chaque joueur à un poste prédéfini. A la pétanque, l’équipe devra se composer d’un tireur, d’un pointeur et d’un milieu. Aujourd’hui, nous nous focaliserons sur le poste de pointeur. Quelles sont les bonnes pratiques pour bien pointer à la pétanque ? Quels paramètres prendre en considération pour améliorer son jeu ? Quelles sont les techniques gagnantes au point ? Nous vous dévoilons tout dans cet article.

La faculté à s’adapter : une qualité nécessaire chez le pointeur

Savez-vous à quoi incombe le rôle d’un pointeur ? Eh bien, celui-ci cherchera, tout au long de la partie, à se rapprocher au mieux du but. Cependant, ce n’est pas tout. Après le lancer de but, l’équipe qui détient la mène sera conviée à lancer la première boule de pétanque sur le terrain. En général, le pointeur s’occupe de cette tâche. Cela relève d’une grande pression, parce que le mental de ses coéquipiers en dépend. Il peut ainsi leur offrir la chance de remporter une partie. Puis, lorsque le jeu est lancé, le pointeur devra aussi placer ses boules de compétition, de sorte à gêner les adversaires.

Il faut noter qu’à la pétanque, les imprévus sont omniprésents. Bien qu’une stratégie soit mise en place avant même de commencer la partie, la situation peut changer. L’équipe peut donc être contrainte à modifier quelques points au fur et à mesure que les minutes passent. Cela nécessite une grande capacité à observer, mais surtout à adapter sa stratégie de jeu en fonction des circonstances. Ces changements résultent, la plupart du temps, de l’état du terrain sur lequel on joue. Il peut soit être propice soit défavorable à la roulette par exemple.

Bien qu’il s’agisse d’événements hasardeux, le pointeur tout comme les autres joueurs devront trouver la solution pour gagner. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est constamment recommandé de vérifier le terrain avant même de jouer. Une petite instabilité peut mener à l’échec, et cela est valable pour toutes les compétitions de pétanque, officielles ou non.

 

Focus sur les différentes techniques de point

Quand on veut devenir professionnel à la pétanque, il est fondamental de s’armer des bonnes bases. Car oui, préparer une carrière de pointeur, cela demande un entraînement assidu. Il faudra améliorer ses compétences en maîtrisant les techniques comme la portée, la roulette et la demi-portée. Chacune d’entre elles a une utilité particulière.

Jetons un œil sur ce qu’on appelle par portée (ou plombée chez certains boulistes). Il faut avouer que cette technique n’est pas donnée à tout le monde. Le fait d’esquiver les obstacles sur le terrain et lancer sa boule très haut relève d’une grande complexité. Bien sûr, l’objectif reste le même : atteindre le but lorsque la triplette de boule touche le terrain. En plus d’une grande maîtrise de sa force physique, cela demande un mouvement réalisé à la perfection. Une plombée réussie vous garantit cependant une technique imparable sur le terrain de pétanque.

Si la portée est une technique de professionnels par excellence, la roulette est plutôt destinée aux débutants. Il suffit de faire rouler son jeu de sorte à ce qu’il puisse se positionner près du cochonnet. Cela dit, elle peut être une technique redoutable si elle est bien maîtrisée. Avoir une bonne stabilité est capital lors du moment de lancer. C’est pour cette raison que les pétanqueurs qui aiment faire rouler se placent en position accroupie au moment du lancer de boule. Le revers de la médaille, c’est que cela requiert un terrain plat.

Cette nécessité d’un terrain stable est un point commun que la roulette a avec la technique en demi-portée. Ici, il s’agit d’un mi-chemin entre la roulette et la portée. Vous devrez aux premiers abords, lancer votre boule de compétition pour qu’elle puisse atterrir en milieu de terrain. La boule de pétanque devra ainsi rouler pour atteindre le but.

Bref, quel que soit votre choix de technique, cela relève d’une grande observation au préalable.