A la découverte de l’association Handipétanque Moteur et Visuel de Gy

  • Posted by: Nirina
  • Date:

La pétanque est un sport réputé convivial et altruiste. Pour le pratiquer, il n’y a pas besoin d’être un professionnel. Il n’est ainsi, pas rare, de se retrouver un dimanche après-midi avec toute sa famille autour d’une partie de pétanque ou de handipétanque.

Petits et grands y trouvent un immense plaisir. On notera que cette discipline peut être pratiquée peu importe le sexe, l’âge ou encore la condition physique. Dans cet article, nous découvrirons un autre aspect de cette activité : l’handipétanque. Comme son appellation l’indique, il s’agit d’un jeu de boules qui met en avant les personnes souffrant d’un handicap. Comme à la pétanque, il existe deux volets distincts : loisir et compétition. Nous aurons également un aperçu de l’association « Handipétanque moteur et visuel », un organisme qui se situe à Gy, dans le département de la Haute-Saône.

Qu’est-ce qui différencie l’handipétanque de la pétanque classique ?

Une mauvaise condition physique n’est ni un obstacle ni une excuse à la pratique de son activité physique favorite. C’est ce que nous prouvent de nombreux handicapés, adeptes de la pétanque. Quel que soit l’état de votre santé, la pétanque reste la pétanque. L’objectif visé est le même : vous devrez lancer votre boule de pétanque, de sorte que celle-ci se rapproche le plus du but.

Cependant, il existe des points de dissemblances au niveau du règlement. Les boulistes qui dépendent d’un fauteuil roulant doivent, par exemple, utiliser un terrain que l’on a divisé préalablement en 49 cases. Cette division a la capacité de faciliter le repérage. Par ailleurs, cela reste aussi valable pour les malvoyants.

Lorsque l’handicap d’un individu ne lui permet pas une pratique autonome, un encadrement spécial sera mis en place. D’ailleurs, afin de montrer son soutien au concept « pétanque pour tous », la FFPJP a signé des accords avec la FFH (Fédération Française Handisport) et la FFSA (Fédération Française de Sport Adapté). Ces conventions soulignent qu’un accompagnement sera prodigué aux personnes atteintes de maladies mentales et psychiques.

L’Association Handipétanque Moteur et Visuel

L’Association Handipétanque Moteur et Visuel est une des entités qui prône la pétanque pour personnes handicapées en France. Celle-ci est très récente. Elle a effectivement été conçue le 19 janvier 2019, et ce, par Thibaut Wojeik. Ce n’est cependant que plus tard qu’elle prendra le nom d’ « association Handipétanque Moteur et Visuel ». Alors qu’il rassemble des joueurs de pétanque de part et d’autres de la France, cet organisme est parrainé par Dylan Rocher et Isabelle Calchera, deux icônes de la pétanque française.

L’association Handipétanque Moteur et Visuel met en œuvre des événements pétanque annuels, et ce, depuis septembre 2019. Cette année encore, l’entité se veut organiser le 1er Prestige de l’ « Handicap ». Cette compétition, qui verra s’affronter les individus atteints d’un handicap soit moteur, soit visuel aura lieu à Gy, le 9, 10 et 11 septembre 2022.

Le tournoi se subdivisera en quatre catégories : tête-à-tête fauteuils roulants, doublette non voyants, doublette handicapés debout et doublette handicapés légers. L’événement profitera du soutien de la Commune de Gy, du département de la Haute-Saône, de la Fédération Française de Pétanque et Jeu Provençal ainsi que celui de la Fédération Française Handisport. A ces partenaires viendront s’ajouter l’entreprise Danh Tourisme et pour finir, la Communauté des Communes des Monts de Gy.

Notons qu’il ne s’agit pas du premier événement que l’association organise. En 2019, une première édition a été réalisée, rassemblant 64 joueurs provenant de 14 départements et 4 régions de l’Hexagone. L’événement a été un succès. Cette année, pour que tout se déroule sans encombre, les organisateurs ont décidé de fixer le nombre limite de candidats. Il y aura, en tout 16 tête-à-tête fauteuils roulants, 16 doublettes handicapés debout, 16 doublettes handicapés légers et enfin 8 doublettes pour les non-voyants. A titre exceptionnel, ces derniers seront suivis de près par leurs coaches.