Feetbool : faire un mix de la pétanque et du foot est-il réellement possible ?

  • Posted by: Nirina
  • Date:

Depuis l’apparition de la pétanque en 1907, de nombreuses variantes ont fait leur apparition dans l’univers bouliste. Puis, il faut noter que la pétanque en elle-même est une dérivée du jeu provençal qui, lui-même, tire son origine de la boule lyonnaise. La pétanque que nous connaissons actuellement ne cesse aussi d’évoluer. Si habituellement, celle-ci se joue avec des triplettes en acier en extérieur, il existe aujourd’hui des boulodromes d’intérieur comme celui qu’on est en train de construire à Marseille.

Ensuite, on évoquera la pétanque d’intérieur qui se pratique dans sa maison avec des boules molles pour assurer la sécurité du logement. On citera, par la suite, la mini-pétanque ou la baby-pétanque qui sont des versions miniatures de la discipline. Cela dit, les pratiquants de ces jeux de pétanque sont très sérieux et vont jusqu’à organiser des compétitions à ce sujet. Aujourd’hui, on parlera en particulier d’une version un peu atypique puisqu’elle retrouve tant les aspects du foot que les traits de la pétanque : le Feetbool. Qu’est-ce que le feetbool ? Quelles sont les règles qui le régissent ? Nous en parlons.

Le Feetbool, qu’est-ce que c’est ?

Si l’on revenait à ses origines, le Feetbool a été créé en 2014. C’est une activité sportive française qui rappelle deux sports : la pétanque, mais aussi le foot. Cette discipline apparemment simple reste, néanmoins révolutionnaire, si l’on regardait de près. En effet, plus que la simple force physique, elle requiert une grande précision au niveau des pieds. Vous voulez jouer à une partie de Feetbool ? Sachez que vous pourrez effectuer un jeu en fonction d’un délai prédéterminé ou en comptant les points.

Un autre point qui rend le mélange foot-pétanque parfait, c’est que cette activité peut à la fois se jouer en équipe et en solo. Il existe des ballons colorés qui sont majoritairement numérotés et un ballon blanc que l’on appelle « La Cible ». Ici, l’objectif sera de se positionner le plus près de cette balle singulière, un peu comme à la pétanque. Cependant, au lieu d’utiliser vos mains, ce sont les pieds qui vont être mis à rude épreuve.

Pour information, il est possible de jouer au Feetbool à l’intérieur d’une maison. C’est d’ailleurs le principal avantage de ce sport. Vous pouvez y jouer, n’importe où vous vous trouvez. Il y a aussi une certaine liberté, vu que vous pourrez utiliser l’environnement à votre profit, comme pour se tenir un peu plus près de la cible par exemple. Pour finir, c’est un sport qui n’a aucune limite d’âge. Que vous soyez un adolescent ou une personne du troisième âge, vous pouvez jouer tant que vos pieds vous le permettent. C’est une activité familiale par excellence.

Quelles sont les règles régissant ce sport ?

Lors de la création du Feetbool, Philippe Guesdon a songé à tout, même aux règles de jeu. Ce qui est évident, c’est qu’il s’agit d’un divertissement qui sollicite beaucoup les pieds. Vous mettrez ainsi votre stratégie en œuvre pour atteindre la cible visée.

Puis, on a mentionné un peu plus haut que cela peut se jouer à l’individuel, c’est-à-dire à un contre un. Dans ce cas, vous et votre adversaire bénéficierez de quatre balles de la même couleur chaque. Puis, il y a également le jeu en duo, c’est-à-dire un jeu de 2 contre 2. Cette fois-ci, chaque joueur se verra attribuer deux ballons. On notera que les membres d’une même équipe profiteront d’une même couleur de balles.

Pour le décompte des points, deux alternatives s’offrent à vous. Cela se fait soit individuellement à savoir pour chaque participant ou au niveau de l’équipe. Chaque personne sera amenée à jouer sur un même point d’origine que l’on déterminera avant le début d’une manche. Normalement, il existe deux parties gagnantes qui se jouent en 20 points. Dans la mesure où il y a égalité, une troisième partie devra être réalisée, et ce, pour 30 points.